Références
Magnétothérapie Pulsative

Liens utiles

Promo de lancement

Références

G. Lakhovsky

Georges Lakhovsky (1869, Russie – 1942 New York, USA) était un scientifique et ingénieur américain d'origine Russe, qui vécut en France. Il inventa une méthode de soin par les ondes. Dans la continuité du travail de Louis Pasteur, il a publié des recherches prouvant que les cellules émettent et absorbent des radiations électromagnétiques à des fréquences précises. Il fit paraître les livres « Le Secret de la vie » (éditions Gauthiers-Villars, 1926) et « La Terre et nous » (éditions Fasquelle, Paris, 1933).

Il soutint que l'état de santé des êtres vivants dépend de la qualité des vibrations de leurs cellules et qu'il était possible de rehausser ses vibrations par l'application de champs bio-électromagnétiques. En collaboration avec Nicolas Tesla il créa un appareil radio générant des champs életromagnétiques pulsés entre deux antennes. Il présenta de nombreuses photos «avant/après » de patients guéris d'un cancer par sa méthode dans les hôpitaux du Val de Grâce, Necker et St Louis. Il mourut à 72 ans, après avoir été renversé par une voiture.

N. Tesla

Nikola Tesla est né le 10 juillet 1856 à Smiljan, Croatie (Autriche-Hongrie) et décédé le 7 janvier 1943 à New-York. Ce fut un inventeur génial dans le domaine de l'électricité bien qu'il ne sut tirer profit de ses inventions comme surent le faire Edison ou Marconi. Après des études à l'Université de Graz (Autriche) il débute comme ingénieur électricien en 1881 à Budapest.


En 1883 il travaille pour la société Edison, d'abord à Paris puis à New-York où il émigre en 1884. Il fonde ensuite sa propre société. On lui doit le moteur électrique asynchrone, l'alternateur polyphasé, le montage triphasé en étoile, la commutatrice.


Il fut l'un des promoteurs du transport de l'énergie électrique par courants alternatifs.
En 1889 il s'intéresse aux courants à haute fréquence et réalise un générateur fournissant une fréquence de 15 kilohertz.


En 1893, avant même que Marconi n'ait démontré la possibilité de transmettre des messages télégraphiques par ondes hertziennes, Tesla avait pressenti le développement de la transmission d'énergie électrique sans fil. Il peut être considéré comme un des grands pionniers de la radio.
A partir de 1896, en parallèle de Branly, il effectue des expériences de télécommande. En se basant sur l'excitateur de Hertz, il mit au point le montage (et la bobine) qui porte son nom et qui constitue un premier émetteur accordé à ondes amorties. Son nom a été donné à l'unité d'induction magnétique : le tesla.


Historique du développement des champs magnétiques pulsés basse fréquence (CMPBF)

H. Frohlich

Herbert Fröhlich F.R.S. Professeur émérite de Physique théorique à l'Université de Liverpool, né à Rexingen (Forêt Noire) le 9 décembre 1905, décédé à Liverpool le 23 janvier 1991. Il avait une perspicacité extraordinaire et une compréhension immédiate des données essentielles d'un problème lié à la physique. Il a apporté une contribution majeure aux théories des diélectriques, de la supraconductivité, des mésons, de la cohérence dans les systèmes biologiques.


Les radiations électromagnétiques non ionisantes à fortes intensités sont connues pour les dommages qu'elles causent aux tissus biologiques par leurs effets thermiques ou par leurs effets de "cuisson par micro-ondes". La référence américaine à ceci est connue sous les termes du syndrome de "l'English Muffin" et signifie que tout est pour le mieux  

s'il n'y a pas de brûlure.

L. Prigogine

La famille d'llya Prigogine, né à Moscou le 25 janvier 1917, a émigré en 1921 en Allemagne, avant de s'installer à Bruxelles à partir de 1929. C'est dans cette ville qu'il a effectué ses études secondaires, avant d'y suivre les cours de l'Université Libre, et il a acquis la nationalité belge en 1949. De formation littéraire, et alors qu'il s'intéressait particulièrement à l’histoire, à l'archéologie et à la musique (son passe-temps favori a toujours été le piano), ce sont des circonstances fortuites qui l'ont finalement conduit à étudier la chimie et la physique, rejoignant ainsi la tradition familiale: son père, Roman Prigogine, était ingénieur chimiste diplômé de l'Ecole Polytechnique de Moscou, et son frère aîné Alexandre avait lui-même entrepris des études de chimie.

En 1941, Prigogine obtient son premier titre de docteur, et il commence en 1945 à préparer sa thèse d'agrégation sur "l'étude thermodynamique des phénomènes irréversibles", sujet qui l'a passionné sa vie durant. Deux professeurs ont exercé une influence durable sur l'orientation de ses recherches. Il s'agit d'abord de Théophile De Donder, disciple de l'école française de thermodynamique fondée par Pierre Duhem; ensuite de Jean Timmermans, expérimentateur intéressé par les applications de la thermodynamique classique aux solutions liquides et aux systèmes complexes, sujet de prédilection de l'école thermodynamique néerlandaise de Van der Waals. Prigogine a donc consacré beaucoup de temps à l'étude théorique des phénomènes thermodynamiques; c'est ainsi qu'il a appliqué les méthodes thermodynamiques à la théorie des solutions et à la théorie des états correspondant aux effets isotopiques en phases condensées.

Des diverses perspectives offertes par la thermodynamique, celle qui a le plus retenu l'attention d'llya Prigogine concerne l'étude des phénomènes irréversibles. Il a été à l'origine d'une véritable révolution en thermodynamique. Pour en montrer toute l'étendue, il est nécessaire d'évoquer brièvement les étapes importantes de l'histoire de cette discipline.

L. Pauling

Linus Pauling (28 février 1901 à Portland, Oregon, États-Unis - 19 août 1994 à Big Sur, Californie), deux fois prix Nobel ( de chimie en 1954 et de la paix en 1963, pour sa campagne en faveur de l’arrêt des essais nucléaires ), est le plus connu des spécialistes. Linus Pauling  fut sans doute le plus grand chimiste de ce siècle, qui aborda avec succès des domaines variés tels que la physique quantique, la structure des cristaux, ou la biologie moléculaire.


Ses premières contributions essentielles concernent la liaison chimique, et il est en particulier le premier à reconnaître l’importance des liaisons faibles. En 1940, avec Delbrück, il développe l’idée que la complémentarité stéréospécifique est à la base des interactions moléculaires en biologie. Il publie deux livres qui ont révolutionné la chimie : La nature de la liaison chimique (1939), et Chimie générale (1947).


J. L.Garillon

Jean Louis Garillon, a fait ses études d'allopathie à la Faculté de Médecine (Université NANCY 1) et son stage hospitalier en tant qu'externe en Chirurgie (C.H.U. de NANCY), puis s'est formé à l'homéopathie à l'Ecole Homéopathique de l'Hôpital St Jacques de Paris, et à la naturopathie au Collège Européen des Sciences de l’Homme de Paris (Pr. P.V. MARCHESSEAU), à Université des Sciences de l’Homme de Bordeaux (Pr. G. JAUVAIS). Dans le même domaine de la naturopathie il passe un diplôme d'Hygiéniste - Naturopathe (H.N./SUISSE), un doctorat en Naturopathie - Médecine Naturelle - (N.D./CANADA), un diplôme de "Heilpraktiker" - Praticien de santé - (HP/ALLEMAGNE), suit une formation en Arts curatifs selon l'Anthroposophie (SUISSE), étudie des traditions médicales : ayurvédique, biblique, alchimique, berbère et unani. Il est diplômé en "Médecine Quantique" de l’Institut d’Energétique de MOSCOU (RUSSIE).


Vice-Président de l’OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire) à PARIS, membre du “Réseau interdisciplinaire de recherche sur les médecines alternatives et complémentaires“ (IN-CAM) (Canada), vice-président de l’Institut de Médecine Quantique (Moscou).

Vice-Président de l’OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire) à PARIS, membre du “Réseau interdisciplinaire de recherche sur les médecines alternatives et complémentaires“ (IN-CAM) (Canada), vice-président de l’Institut de Médecine Quantique (Moscou).


La thérapie pulsative est basée sur le fait que chaque cellule possède en elle la capacité de régénérer l'information biologique perdue. « Il ne s'agit pas d'une hypothèse mais d'une certitude ». 


Les domaines d'application de la thérapie quantique en médecine humaine sont aussi nombreux que les spécialités médicales : cardiologie, pneumologie, chirurgie, traumatologie, gastro-entérologie, gynécologie, urologie, stomatologie, dermatologie, ophtalmologie, neurologie, rhumatologie, cosmétologie ...

H. Cotta

Le Professeur Horst Cotta, orthopédiste Allemand réputé, Secrétaire Général de la Société Allemande d’Orthopédie et de Traumatologie, a joué un rôle majeur pour le développement de ces nouveaux traitements.


Le Professeur Cotta qui souffrait d’un important raidissement des genoux, s’est lui aussi traité avec succès par la magnétothérapie pulsative et après cela il a accepté de présider le Comité Scientifique de magnétothérapie pulsative en Allemagne.


« J'ai été très sceptique et réservé lorsque le Docteur Markoll est venu me voir la première fois. Mais j'ai décidé d'essayer sur 20 patients pour lesquels les traitements existants s'étaient révélés sans effet et j'ai obtenu d'excellents résultats. Je dois dire que cette découverte est étonnante et permet, sans effet secondaire, d'élargir considérablement notre arsenal thérapeutique. Les effets positifs du traitement sont incontestables et justifient amplement la nécessité de développer et de mieux faire connaître cette technologie. »


Aujourd'hui en 2012 : Les CMPBF sont utilisés dans plus de 2000 centres médicaux dans le monde. En Allemagne, il existe plus de 180 centres médicaux où 50.000 personnes par an y sont traitées avec succès.